Retour sur la mixtape

artworks000038154598uhj

Les grandes heures de la mixtape.

Au départ sur cassette audio, la mixtape est un terme utilisé pour désigner une compilation de tracks mixés dans un ordre défini. Assimilées aux DJ dès les années 70, les mixtapes servaient de faire valoir pour les artistes, un résultat audio de leur performance en club, sous forme de mix à écouter sans interruption. Présentes dès les origines du hip hop, les mixtapes portaient le nom de party tape. Une période faste que se remémore Darry Mc Daniels, alias DMC, des Run-D.M.C : « Les tapes des performances live de ces gars se vendaient aussi bien que se vend un album aujourd’hui. » Des pionniers du genre comme Afrika Bambaataa ou encore GrandMaster Flash revendaient leurs enregistrements à prix fort dans les rues. C’est par la suite Kid Capri, considéré comme l’un des meilleurs DJ dans l’histoire du hip hop et Ron G qui ont introduit la mode du rap et chant R’n’B sur fond d’intrus classiques.

C’est vous voulez entendre à quoi ça ressemble, c’est ci-dessous, avec un extrait de la mixtape The Legendary Kid Capri 10/9 par DJ Kid Capri (ça commence à devenir intéressant à partir d’1m35), elle date de 1989 :

Les mixtapes à l’heure d’internet 

Au revoir cassettes, bonjour le numérique. Avec l’arrivée d’internet les mixtapes ont gagné en popularité. Une croissance phénoménale qui s’explique notamment par la gratuité, maître mot de notre époque. Des morceaux mixés qui n’existent  pourtant plus en support physique. Alors à quoi bon continuer à les appeler mixtape ? Comme le dit si bien Complex magazine il y a deux ans de cela : « Qui peut bien savoir ce que le terme mixtape veut dire en 2011 ? Après tout, ces albums téléchargeables n’existent désormais plus sous forme de cassettes où même de CD depuis des années. Il ne fait cependant aucun doute qu’elles rappellent l’âge d’or du hip hop et du R&B « .

Pourquoi les artistes continuent à sortir des mixtapes ? C’est d’abord un moyen de faire découvrir un univers à ses auditeurs. frontD’Aaliyah à Siouxsie and the Banshiee’s dans les mixtapes de The Weeknd à Stevie Wonder et Alicia Myers pour I Want You de Theophilus London, les mixtapes s’avèrent être un moyen facile et beaucoup plus simple pour faire part de ses influences. Une liberté créative qui ne pourrait pas être aussi importante sur un album.

Pour Action Bronson, il ne faut pas comparer album et mixtape :  » Je pense que tous les morceaux que j’ai fais avec Party Supplies sont de superbes morceaux pour mixtape. C’est une super mixtape, mais ce n’est pas un album. Il y a des samples de partout, et ce n’est pas du tout la même mentalité que j’aurais eu pour l’écriture d’un album « , le rappeur du Queens fait ici évocation de sa mixtape Blue Chips, sortie l’année dernière.

Sortir sa mixtape est un moyen de montrer ce qu’on est capable de faire, avant de sortir son premier album. C’est le succès de sa première et deuxième mixtape, qui a permit à A$AP Rocky de signer un contrat avec Sony/RCA Records pour plusieurs millions de dollars.

Les mixtapes pourraient sauver l’industrie musicale ?

Un bloggeur hébergé sur le site du magazine NME s’est récemment posé la question. L’émergence des sites internet comme DatPiff, qui génèrent des millions de visites par mois, et qui proposent  une sélection impressionante de mixtapes en téléchargement, semble l’avenir du marché. Pour la prometteuse Angel Haze, il ne fait aucun doute  « Je ne pense pas que les mixtapes mourront, elles vivront pour toujours« . Cette jeune rappeuse originaire de Detroit suit en effet les traces d’artistes comme Kendrick Lamar, Frank Ocean, ou encore The Weeknd qui ont tous commencé par délivrer des mixtapes excellentes. Quoiqu’il soit, les mixtapes restent un excellent tremplin avant la sortie d’un album.

Attention cependant à l’overdose des mixtapes. De nombreux sites internet hébergent des mixtapes éclectiques sous forme de mix. Des productions bien loin des party tapes des seventies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :